Le Cafe Mancuso a ouvert ses portes il y a deux ans déjà. Mêlant restauration, musique et café, avec en son sein un disquaire axé sur les musiques électroniques (feu Oto Disques, désormais le Boudoir Sonore), le Cafe Mancuso s’est rapidement imposé comme un repaire de passionnés et de bons vivants où la nourriture et la musique sont délicates – selon son slogan et notre expérience. C’est également dans son antre, au sous-sol, qu’opère Ola Radio depuis le début de l’année. À l’occasion de leur deuxième bougie, nous avons voulu dresser le bilan avec Gui et Philippe, les co-fondateurs du Cafe Mancuso, leur poser des questions sur l’avenir et connaître leurs souhaits pour ce lieu atypique que nous apprécions particulièrement.

La vue depuis le booth du Café Mancuso

Deux ans, des invités de choix, deux salles

Cela fait maintenant 2 ans que le Cafe Mancuso est ouvert, on fête ça quand et comment alors ?

Oui déjà 2 ans, le temps passe vite.. Nous fêtons ça sur deux jours, le vendredi 8 et le samedi 9 novembre prochain de 19h à 02h du matin. Il y aura à boire et à manger ! 🙂

Pour l’occasion, nous avons prévu deux salles avec deux systèmes audiophiles différents. Il y aura la “Dancing Room” qui est habituellement la salle du restaurant, nous décalerons les tables à la fin du service et nous pousserons la musique un peu plus fort sur des rythmes disco, funk & electro 80’s.

Ensuite, nous mettrons en place, pour la première fois, notre nouveau système hi-fi japonais avec deux amplis à lampes. C’est un équipement assez particulier, d’une qualité remarquable. Ce sera donc dans le sous-sol, la “Listening Room”, que l’on pourra découvrir cette nouvelle ambiance cosy et feutrée avec de la musique plus ambient, psychedelic, cosmic et tribal. Des poufs et des coussins de sol vous attendront afin de profiter à fond de ce moment particulier…

Kay Suzuki invité à l'anniversaire du Cafe Mancuso

Kay Suzuki

Côté selectors, après la venue de Tim Lawrence l’an dernier, il nous tenait à coeur d’inviter le japonais Kay Suzuki, un amoureux de la plaque noire et doté d’un sens de la fête des plus aiguisé. Résident du désormais incontournable brilliant corners à Londres, où il évolua en tant que chef exécutif dès son ouverture, Kay est un acteur central de la scène audiophile locale en plein essor depuis maintenant plusieurs années. Véritable touche à tout, il est aussi dealer de disques via Time Capsule Shop et le boss du label du même nom. Nous aurons le plaisir de l’accueillir dès le vendredi soir pour un voyage au sous-sol et le samedi soir sur la piste de danse du restaurant.

Raphael Fragil invité à l'anniversaire du Cafe Mancuso

Raphael Fragil

On ne présente plus l’emblématique Raphael Fragil, ami de longue date, dont ses apparitions en public derrière les platines se font de plus en plus rares. Nous sommes donc très honorés de l’accueillir sur ce système son hors du commun. Il nous dévoilera ses plus beaux disques sur le thème du voyage et du rêve.

Baron, membre du crew bordelais Crème Fraîche s’occupera de vous faire danser dans la salle du restaurant comme il sait si bien le faire.

Baron derrière le booth du Café Mancuso

Baron

Il nous était impossible de fêter notre anniversaire sans inviter notre résident Guillaume Geneste aka Don Oscar, fin collectionneur de disques dont ses goûts musicaux frôlent la perfection !

Et enfin pour finir, vous pourrez retrouver derrière les tournes-disques, les boss du Cafe Mancuso, Phil et Sir gui, afin de profiter de ce weekend qui s’annonce très festif !

Le Cafe Mancuso, 2 ans déjà : un bilan positif

Quel est le bilan ? Quelles sont les leçons et les mérites que vous pouvez tirer de ces deux années ?

Nous devons admettre que nous n’avons pas vu passé ces deux dernières années… On a beaucoup bossé car nous sommes une petite équipe et que nous voulons garder une main sur tout ce que nous faisons. On a majoritairement que des bons retours concernant notre lieu, ce qui est très positif !

Cette année il y a eu un gros changement grâce à la fin des travaux de la rue et l’agrandissement de notre terrasse, on a réussi à attirer plus de monde sur la période estivale.

Le midi en semaine c’est un peu plus compliqué, les gens nous catégorise plutôt comme un lieu du soir et viennent donc moins facilement le midi, il faut que l’on travaille là-dessus.

Sinon, nous accueillons Ola Radio depuis début 2019, ils ont leur studio dans notre sous-sol. On héberge aussi les gars du Boudoir Sonore – Record Shop. Ça crée une belle synergie, un genre de hub autour de la scène locale mélangé à pas mal d’artistes internationaux qui viennent faire un détour par ici…

On est plutôt content du résultat et de nos efforts, mais il reste encore beaucoup de choses à améliorer, notamment à essayer de sensibiliser plus de personnes qui ont un vrai intérêt pour la qualité du son et la qualité musicale que propose les selectors que l’on invite. L’objectif est de créer une vraie scène autour de ce mouvement sur Bordeaux.

Quels sont les projets que vous aimeriez porter à court terme ? Et à long terme ?

Comme nous avons pu en parler précédemment, nous avons investi dans un nouveau système son très haut de gamme avec des amplis à lampes. L’idée est de créer un style de soirée totalement différent de ce qui se fait sur Bordeaux.

Des soirées relativement intimistes, dans une atmosphère décontractée et sur de la musique expérimentale, ambient, cosmic, psychedelic groove & tribal. Nous voulons amener les gens à prendre le temps d’écouter profondément la sélection pointue de la personne qui passera des disques sur ce système audiophile.

Nous sommes en train d’organiser cela à l’extérieur du Cafe Mancuso et dans des lieux différents. Il y en aura aussi dans le sous-sol du Cafe Mancuso bien entendu, comme ce que l’on va faire pour notre anniversaire.

Nous sommes aussi entrain de développer la partie “Prestation Hi-fi”, pour des entreprises ou des particuliers qui cherchent à donner un côté plus prestigieux à leurs différents événements et qui veulent une qualité de son hors du commun.

Le Booth du Café Mancuso 2

Quels sont les lieux qui vous inspirent particulièrement ? On peut penser au Nica ou à Brilliant Corners, mais on oublie souvent que les listening bars viennent du Japon …

Le principal lieu qui nous inspire est le Brilliant Corners, à Londres. Ce sont d’ailleurs les mêmes gars qui détiennent le sound system Giant Steps. Des passionnés de musiques qui déplacent leur matériel dans différents endroits.

C’est tout un état d’esprit, une philosophie qui se crée autour de ces systèmes audio. On veut toujours créer une atmosphère différente, adapter un système hi-fi et l’améliorer de jour en jour pour arriver à un résultat optimum. Ça en devient à la fois obsessionnel et fascinant !

Autrement, comme tu dis, les “listening bar” viennent du Japon ou “jazz kissa” (jazz café) comme on les appelle là-bas, des vrais passionnés de musique qui ont toujours ce côté méticuleux lorsque l’on parle de qualité de son. Une bonne source d’inspiration !

Quel(s) selector(s) aimeriez-vous particulièrement voir jouer chez vous ? On devrait garder un oeil sur qui en ce moment ?

Pas facile comme question, il y a énormément de selectors que nous aimerions faire venir… Je ne sais pas si vous connaissez, Frankie Valentine, un anglais qui a une superbe collection, c’est un excellent selector qui peut aller dans tous les recoins musicalement parlant ! Il est très peu connu en dehors de Londres, mais c’est quelqu’un qui mérite d’être plus exposé.

Après il y a Chee Shimizu, un japonais, on en revient toujours à eux ! haha… C’est une grosse pointure en terme de sélection et c’est aussi un adepte des endroits audiophiles !!

Pour ne citer qu’eux !

Vous pouvez retrouver toutes les informations à propos de leur anniversaire sur l’événement FB.