C’est une série d’événements qui va plaire aux amoureux de musique, le Cafe Mancuso et son acolyte Guillaume Geneste présentent wabi sabi, concept de soirée à la lumière tamisée qui se concentre sur l’expérience musicale, sur la musique et la sélection – pointue il faut le souligner – d’un sélector. L’idée est d’introduire une expérience musicale centrée sur un soundsystem particulier japonais et de proposer au public, assis par terre, sur des poufs, des coussins et des tapis, un voyage sonore atypique et ésotérique. Avec l’atmosphère feutrée, des bougies, le dj est lui aussi assis sur un coussin et dévoile ses disques sur un système très haut-de-gamme.

La photo utilisée pour l’image de couverture ci-dessus est de © Julien Fernandez

Wabi Sabi, nouvelle soirée par le Cafe Mancuso

wabi sabi, format atypique et décontracté centré sur le son

wabi sabi est un concept esthétique et spirituel japonais qui évoque une idée simple de la modestie, de la beauté des choses imparfaites, de la mélancolie ou encore une certaine sensation organique. La première de cet événement qui a lieu ce dimanche se déroule dans le sous-sol du Cafe Mancuso mais les prochaines seront dans d’autres espaces. Centrée sur la musique, on l’a dit, la série d’événements wabi sabi prône le respect de la sélection, aussi pointue soit-elle grâce à la haute-fidélité du système son. Le public vient l’esprit ouvert et alerte afin de se concentrer sur le voyage. L’idée est d’arriver dès le début, et de vivre l’expérience qui se veut mystique, spirituelle. D’ailleurs, les genres mentionnées semblent bien à même de dicter le rythme de l’événemet : cosmic-jazz, ambient, abstract, folk, tribal et psychedelic ; le voyage est marqué.

Wabi Sabi, soirée intimiste et pointue du Cafe Mancuso

Le dj qui jouera ne sera pas forcément dévoilé en amont, Gui m’explique qu’il faut se concentrer sur la qualité du système son et la musique jouée par celui-ci qui résulte d’une certaine maturité de la part du sélector. « Le public doit nous faire confiance, peu importe qui c’est » me dit-il. L’événement est très décontracté et axé sur la découverte musicale, l’expérience spirituelle qu’il en ressort.

Pour information, voici la description du soundsystem pour les plus audiophiles d’entre vous :

« Vous aurez l’occasion de profiter de cet instant musical sur notre système audiophile haut de gamme, conçu dans les années 80’s par l’ingénieur japonais Eijiro Koïzumi. Les caissons en bois « Petite Onken » sont équipés d’un haut-parleur « Altec 414 8b » , d’un pavillon « Le Dauphin » et d’une compression « TAD 2001 » . La paire d’enceintes est alimentée par un amplificateur de puissance « 3D Lab Nano Signature » fait main, très puissant et neutre, ainsi que d’un câblage de chez « Van Den Hul » .