Retour subversif, Hirschmann s’est apaisé. Voguant vers des rythmes tribaux autour de 100 bpm, chatouillant une italo-disco ténébreuse, le jeune artiste approche même des notes acidulées. Parfois à couper le souffle au cours d’une course poursuite auditive, ce podcast est un véritable voyage introspectif.