On continue notre série de podcasts et l’exploration des univers ésotériques, des penchants un peu plus obscurs de la musique électronique avec Master Phil sous son alias Rave de Train. La techno des années 90’s, décennie où il a vu le jour, la rave, l’eurohouse, une certaine vision de la dance et des influences solides portées par Pépé Del Noche ou Vidal Benjamin, Rave de Train parcourt un panel de genres divers dans le seul et unique but de faire danser. On lui a posé quelques questions afin d’en savoir un peu plus sur lui, d’où il vient ou où il va.

Interview de Rave de Train aka Master Phil

Hello ! Merci pour ton temps, d’abord, qu’est-ce qui t’as poussé derrière les platines ? Quel est ton parcours musical ?

Salut à vous ! Et bien c’est bien par hasard. J’étais musicien avant ça (guitariste, bassiste, chanteur, pianiste et surtout batteur). J’avais pas mal de projet au lycée mais tout a pris fin après le bac, j’étais sans groupe alors je me suis intéressé à la culture club et au mix, mon frère avait deux platines vinyles, il m’a appris (comme pour la batterie d’ailleurs) et c’était parti.

C’est mon frère le responsable de toute cette mascarade !!!!

Comment as-tu découvert cette culture rave des années 90 ?

Je suis né en 1995, pendant l’age d’or de l’Euro House, l’Eurodance, la Trance mainstream et tout ça. J’ai des brides de souvenir de la radio de cette époque (Haddaway, Corona, 2 Unlimited…) et surtout le Hit Machine de Charlie et Lulu sur M6. Je me souviens aussi d’avoir eu des compiles d’eurodance avec genre Sash! dessus (bon c’est pas de la Rave mais ça en provient plus ou moins).

Mais c’est après la soirée BISOU au Gambetta club avec comme guest Vidal Benjamin que les souvenirs ont ressurgit. Il a fait un set Rave belge et italienne, ça sonnait comme la radio de quand j’étais tout petit, on dit souvent que j’ai une bonne mémoire, j’avoue me bluffer moi-même sur ce coup.

Pourquoi cet alias et non Master Phil ? C’est venu naturellement ?

Bah en fait c’est une de mes facettes dans le club. Je ne suis pas monostyle, je déteste ça à part de temps en temps. Dans mes sets depuis longtemps j’ai un moment où je pars dans des choses plus techno/acid/trance… L’héritage de Pépé Del Noche entre autre (c’est lui qui m’a fait découvrir des choses plus costaudes mais qui collaient à mon univers). Mais cet alias a aussi 2 autres raisons. La première c’est que je suis cheminot, et oui j’ai fait grêve quand il fallait la faire. Et je trouvais le jeu de mot marrant.

La deuxième raison, c’est que j’en peux plus d’avoir cette étiquette de joueur de Disco balearic soleil pouettepouette. Alors oui j’adore le French Boogie, le zouk, les chemises a fleurs, le soleil aussi évidement, alors quand on me connait pas bien et qu’on me dit « ah tu es le mec marrant qui joue de la disco a la Cerrone » ça devient très vite lourd. Donc Rave De Train me permet de m’exprimer sur des terrains où je m’aventure pas toute une soirée habituellement et j’aime l’ambiance que ça peut créer sur le moment.

Est-ce que tu comptes développer un peu plus ce penchant à l’avenir ? Je n’ai trouvé qu’une seule date sous ce nom il me semble…

Bonne question ! Je vais rejouer sous ce nom a la Rotonde en mai avec un line up encore secret. Pour le moment les gens qui demandent mes services de DJ veulent surtout du Master Phil pur et dur (donc quelque chose de varié où on se prend pas trop la tête avec le petit grain de sel Rave de Train pendant 45 min environ au court de mon set, c’est ainsi que je le vois).

Donc je ne sais pas si des promoteurs voudront plutôt Rave de Train à Master Phil, mais dans l’idée j’aimerai créer une résidence dans un petit club de Paris (ou autre hein qui sait) avec des soirées plus accès sur ce genre de musique (Rave / Trance / Techno / Acid / Euro House), évidement pas un truc sérieux, ne pas se prendre la tete et faire ça entre copains.

Je vais essayer de monter ce projet à plusieurs, ça serait sympa.

Comment as-tu pensé ce podcast ? Qu’est-ce que tu as voulu raconter ?

Alors y’a plein de choses, autant Rave pur et dur que Eurohouse un peu limite. Je voulais vraiment jouer des trucs à la fois sérieux et pas du tout. La ligne directrice c’est plutôt de jouer ce que j’ai moins l’habitude de jouer mais que j’aime (y’a aussi de la new wave française à la fin, un super édit de Youkounkoun, et je finis en douceur sur un morceau du side-projet de Louis des Pilotwings). C’est à vous de jugez, le train est sur les rails, faut voir s’il roule maintenant.

Pour finir, quels sont tes projets à venir ?

Plein de trucs : continuer Plaisir Partagé et Edits du Plaisir, continuer la prod, continuer a faire des dj sets, et prier pour que la jet set arrive (je plaisante) !