Arabian Panther est un personnage fictif, un guerrier venant d’un temps insaisissable. Ce personnage est représenté sur scène par Sami qui, avec une techno aux influences multiples, parfois downtempo, parfois plus vive, dépeint sa vision du Moyen-Orient et de l’Europe.  Il sort récemment sur Soil Records son deuxième EP, « The Way Of The Penitent » avec un remix de Kris Baha. Il travaille également sur un live A/V avec Malo Lacroix et son premier album devrait voir le jour d’ici la fin de l’année. On nous souffle également à l’oreillette que dans les prochains mois, son propre label et un nouveau projet / alias sera présenté.

Arabian Panther présente son Ten Essentials de 2020

Identified Patient – Nerve Deposit

Identified Patient est un des (rares) producteurs qui a sa signature sonore et son propre univers. Chaque sortie lui ressemble tout en ne se cantonnant pas à ce qu’il sait déjà faire. Cette dernière, sur le label Dekmantel, est pour moi l’EP de l’année dans la catégorie Banger cassage de poignées (avec « Last Moskow Mule » du bro Pablo Bozzi), un parfait équilibre entre efficacité, expérimentations sonores et rythmiques déconstruites.

Patricia Kokett ‎– Bizarr

Patricia Kokett est un artiste relativement récent sur la scène électronique. Sa première sortie, downtempo et ultra mentale, squattait déjà mes playlists pour des débuts de sets hypnotisants. Cet album, toujours sur Knekelhuis, est quant à lui une pure merveille que je me suis empressé de commander. Construit autour d’un voyage au festival des Neufs dieux empereurs sur l’île de Phuket en Thaïlande, avec Bizarr, Patricia Kokett explore les sonorités rituelles Thai et nous délivre un album transcendantale très original, toujours mental, mais étonnamment accessible de par la beauté de ses mélodies.

Curses – Forever (Chinaski Fur Immer Mix)

J’ai entendu ce track pour la première fois au Panorama Bar fin 2019 avec mes potes Kendal et Pablo Bozzi lors de notre gouffre annuel Berlinois (où Pablo vit). Une ambiance moite et musclée, pour moi un des gros banger club de l’année qui annonçait une année de folie, merci covid. C’est sorti début 2020 sur le label Dischi Autunno, géré par Curses et Jennifer Cardini, sur lequel sort d’ailleurs un track chacun, Pablo, Kendal et moi sur leur prochaine compilation à venir dans quelques semaines/mois, c’est carré comme dirait Jean michel.

Simo Cell & Abdullah Miniawy – Music Gene

Énorme sortie sur BFDM, le parfait équilibre entre la musique de Simo Cell et la touche de l’artiste multi-facette Abdullah Miniawy. Le mariage parfait entre les rythmes breakés, infusés de bass music de Simo Cell et la trompette et le chant d’Abdullah. Music Gene a cassé toutes les chevilles aux rares teufs auxquelles j’ai pu jouer cette année (à mixer avec le Low Kust d’Identified Patient).

T5UMUT5UMU – Tsushima

Pas grand chose à dire, artiste qui touche à tout et qui casse tout majoritairement en self-release, autant dans la drill que la drum n’ bass que le gabber ou la techno industrielle. Un conseil, allez fouiner son Bandcamp.

Worst Records – Worst Summer Hits

La compilation des copains de Saint-Étienne a tout cassé et nous a fait un bien fou cet été ! À la hauteur de la qualité constante et irréprochable de ce label qui en seulement quelques sorties s’est imposé comme une référence en Europe. J’ai mis le track d’Adrien en lien (A Strange Wedding) car je suis très banger et slow trance dans mes sets mais un gros big up à la soeur Jan Loup (avec son « Defusing Ego Plans ») qui s’est faite une place sur cette compil’ 5 étoiles. Elle fait aussi partie de la famille Toulouse Gouffre Club et j’ai aucun doute sur le fait qu’elle va tout casser ces prochaines années.

Tursiops – Echo Location

La compilation de l’année en slow GOA ! Que des bangers testés et approuvés. Un travail de fou qu’Ed Isar fait sur ce label depuis quelques années ! Je ne suis pas un grand fan à la base de l’idée des « edits » notamment pour les musiques « traditionnelles » (pillage culturel tout ça tout ça) mais ce label se focus sur la musique et notamment la trance ralentie, chaque track est ici sublimée par tous les artistes. Impossible de les virer de mes playlists.

3Phaz ‎– Three Phase (Album)

Pour moi la sortie qui a le mieux réussi à mélanger et sublimer les musiques traditionnelles Arabes/Egyptiennes avec des influences électroniques. Derbouka distordu, pointe industrielle et sound design de fou !

Public System Recordings  – V/A ‎– Archives Du Coeur Humain

Une des meilleures compilations sorties cette année, à recommander pour tous les fans de downtempo, EBM, Industrial et Synthwave. Sortie sur le label de l’excellent artiste : Myn. Gros coup de cœur sur ce track de Gil.Barte qui sent la rouille et la sueur, ainsi qu’au Trenton Chase : « Narked ».

Seven Orbits – SandGrainss

Sorti en début d’année sur le label du Turfu SVBKVLT basé à Shanghai, cet EP0001 est censé être une performance audiovisuelle live créée par Matteo Zamagni. Un tas de contrôleurs et un logiciel maison créé pour se calquer sur ce qui sort de son DAW en direct ! Espérons que l’on pourra le voir en live cette année. « SandGrainns » est parfait pour des débuts de sets à 90bpm, bien crasseux et breakés, joué plusieurs fois avec les 3Phaz et certains tracks maison.

GAMBINO – JEUNE DE CITÉ

Cette année 2020 a malheureusement été l’année des teufs en appart. Ça à été vachement dur pour plein de monde, encore plus pour ceux qui travaillent dans la culture, sans emploi pendant maintenant 10 mois. Mais heureusement 2020 nous à aussi permis de nous enjailler sur ce track bien gogole avec une instru à la Tony Montana du vieux port. On aura bien rigolé sur ce son dans notre « gouffrier » préféré de la rue Pargaminières.