Le producteur bordelais Djedjotronic a récemment sorti son premier album R.U.R. chez Boysnoize Records avec entre autre le puissant titre « Take Me Down » sur lequel Douglas McCarthy (chanteur du groupe Nitzer Ebb) pose sa voix. À l’occasion de la release party de l’album organisée à l’IBOAT, nous lui avons proposé de se livrer à l’exercice du Ten Essentials.

DJEDJOTRONIC RUR ARTWORK

 

Interview – Djedjotronic

Qui se cache derrière Djedjotronic ? Comment as-tu commencé à produire ?

J’ai un parcours musical classique commencé à l’âge de 8 ans par l’apprentissage de la guitare. C’est à l’adolescence que tout a basculé avec ma première rave. Je me suis mis à la production vers l’âge de 15 ans avec une MPC 2000 et un vieux PC. Au même moment, c’est la découverte des compilations Warp « Artificial Intelligence », de la musique techno. Je n’ai jamais décroché. Cela va faire 20 ans !

Si tu devais retenir seulement 3 références artistiques (tous arts confondus), qu’est-ce que ce serait ?

Le bio-artiste australien Stelarc qui m’a très gentiment autorisé à utiliser un enregistrement d’une de ses installation pour mon album. Son travail me fascine et m’inspire largement. Ensuite je dirais Daniel Miller, fondateur du label Mute Records et auteur du mythique « Warm Leatherette » . Et puis je citerais bien évidement les maitres à penser, Kraftwerk.

L’artiste avec qui tu rêvais / rêverais de partager l’affiche ?

Je rêvais de partager l’affiche avec Aphex Twin mais il se trouve que j’ai exaucé ce rêve en jouant juste après lui au Sonar en 2011… Je dirais donc faire la première partie de Kraftwerk, ou l’after show tiens encore mieux 🙂

Ten Essential – Djedjotronic

The Normal – Warm Leatherette

À la fois pop et expérimental. Le parfait mélange.

Cybotron – Techno City

On me dit souvent que ma musique est inspiré par Drexciya ou Dopplereffekt, mais personnellement j’ai le sentiment d’être davantage inspiré par Cybotron et Model 500. 

Kraftwerk – Numbers

L’acte de naissance de la musique « Electro ».

Underground Resistance – The Final Frontier

L’hymne à la résistance ! La référence 003 du mythique label de Detroit UR.

Miss Kittin & The Hacker – 1982

Mes parents adoptifs Miss Kittin et The Hacker 🙂

Elektroids – Future Tone

Un des morceaux les plus marquant du genre. Gerald Donald et James Stinson au sommet de leur art.

Ecstasy Club – Jesus Loves The Acid (Acid Chant Mix)

Le morceau que j’ai probablement joué le plus souvent.

Aphex Twin – Windowlicker (Director’s Version)

À quoi ressemblerait la pop mainstream dans un monde parfait.

Nitzer Ebb – Control I’m Here

Je n’arrive toujours pas à croire que Douglas Mc Carthy ait accepté de me prêter sa voix sur un morceau !

A Split Second – Flesh

Hymne New Beat. Cette ambiance m’a beaucoup inspiré pour l’écriture de mon album R.U.R.