On ne pouvait pas passer à côté du webzine et collectif Electrocorp. Installé sur Bordeaux depuis un certain temps déjà, ils font aujourd’hui clairement parti du paysage sonore et culturel local. Alors plutôt que d’essayer de présenter le projet, on a décidé de leur laisser la parole avec trois questions, et bien évidemment un Ten Essentials. Alors les gars, c’est comment ?

Interview d’Electrocorp

Electrocorp c’est qui, c’est quoi ? Qu’est-ce qui est à l’origine du crew ?

Electrocorp, c’est à la fois un collectif et un webzine. Aujourd’hui, nous sommes 5 personnes à gérer la partie magazine et à organiser les événements. En plus de nous 5, quelques artistes gravitent autour du collectif, à l’instar de Real J et Jus Jam qui jouent quasiment sur toutes les soirées, en tant que DJs résidents.

L’aventure a commencée sous la forme d’un simple blog musical en 2008. A l’époque, c’était les grandes années Ed Banger, Boysnoize et autres Institubes. Nous avons monté le blog au tout début de la nouvelle vague qu’on appellera la French Touch 2.0 quelques années plus tard. Par la suite, le blog s’est mué petit à petit en un webzine avec des rubriques, des reportages, puis nous avons commencé à faire des événements et le collectif est devenu une association il y’a environ 5 ans. A ce jour, nous avons organisé une trentaine d’événements, principalement à l’IBOAT (Bordeaux) où nous avons tenu une résidence pendant 4 ans.

Votre meilleur souvenir de DJ set ?

Oula.. il y’en a beaucoup. Dans notre dernière série d’événement au Void, le set de Nachtbraker nous a bien marqués. On lui a proposé de jouer un set de 3h, il a pu donc exprimer pleinement ses talents de DJ hors pair. Le résultat a donné un set d’une grande classe, très éclectique, le public a vraiment bien suivi, c’était fou. Le set est écoutable sur le podcast du blog Feelmybicep, du duo Bicep. Il y a aussi eu le live de Point G (DJ Gregory) qu’on a invité à l’IBOAT lorsqu’il commençait tout juste à rejouer, mais aussi la soirée organisée en collaboration avec le Dimension Festival, sur laquelle on accueillait Max Graef et Franck Roger. Que des bons souvenirs !

L’artiste avec qui vous rêviez / rêveriez de partager l’affiche ?

Au delà de partager l’affiche avec lui, on aurait bien aimé passer une soirée au Paradise Garage à New York avec Larry Levan aux platines. Des différents témoignages, nombreux sont ceux qui soulignent l’ambiance, l’atmosphère et l’énergie incroyable que Larry arrivait à matérialiser avec des disques. Je crois qu’à chaque fois qu’on organise des événements, c’est pour arriver à créer des moments que ceux-ci, de quasi communion entre les artistes et leur public. Ça nous est arrivé quelques fois… et c’est à chaque fois magique.

Ten Essentials d’Electrocorp

K15 – Gratitude

Joué par Antwan

Pure beauté issu d’un EP incroyable qui, à lui même, définirait ce qu’est la vraie Deep House. Du grand K15

Daft Punk – Voyager

Joué par Max

Back to 2001, c’est cette musique qui m’a fait entrer dans le monde merveilleux de la musique électronique et de la House Music en particulier. Je me rendais pas trop compte à l’époque de ce que c’était, je me rappelle juste avoir détruit le disque a force de l’écouter et de danser comme un fou dessus. Nostalgie.

Soichi Terada – Moments Of Samples

Joué par Antwan

J’adore ce côté hyper naif et “happy” que transpire la house produite par Soichi Terada. ce titre en est un parfait exemple

Bob Sinclar – Save our Soul

Joué par Max

Sans le vouloir, on reste toujours en 2001, avec cette incroyable track de Bob Sinclar, quelques années avant son malheureux virage musical. Amis DJs, quand vous sentez votre public partir, calez-la : effet garanti.  

Cassius – Foxxy

Joué par Antwan

Puisque Max veut se la jouer frenchy, je balance les pépites. Ce track de Cassius est une ode à la Blaxploitation. Je le trouve sublime et il a un côté intemporel. Ça pourrait très bien sortir sur le prochain Sampling As An Art par exemple

Jocelyn Brown – Somebody Else´s Guy

Joué par Max

Ok j’arrête d’être corpo et je vous propose de traverser l’océan atlantique pour retrouver l’un des plus belles voix des Etats-Unis. Cette intro, c’est la porte d’entrée du paradis. “Play this at my funeral”

Charles Schillings & Pompon F – No Communication No Love

Joué par Antwan

Probablement l’un des plus beaux titres de Deep House à la française. à écouter en vinyle… la production de leur album commun est juste hallucinante. on touche la perfection du doigt.

Cerrone – Give me Love

Joué par Max

“1 son qui ferais bouger le plus mauvais danseur”. J’aurais pas dis mieux, big up a Pierre Richardo pour ce commentaire YouTube pertinent.

Byron The Aquarius – Song For A Friend

Joué par Antwan

Je le trouve magnifique, hyper touchant. Byron est un producteur de génie avec un gros background Hip Hop. il a même produit un titre pour Flying Lotus. La grande classe.

Cocoa – La vie c’est qu’des dimanches

Joué par Max

Parfait pour clôturer un set ou un week-end où tu vas d’after en after. Parfait pour clôturer cet article aussi ! Tout est dans le titre, et ça résume bien notre philosophie chez Electrocorp : amour, danse, musique, guacamole.

On invite Scud jeudi 16 mai à La Tencha à Bordeaux, et Electrocorp, avec leur format Ground, invite Byron The Aquarius & K15 à l’IBOAT vendredi 25 mai.