Le webzine et collectif parisien Dure Vie entame une tournée française et européenne pour fêter les 8 ans de Popcorn Records, véritable fer de lance des labels House français. Dans le catalogue des sorties : Lowris, Daso, Le Loup, DJ Gregory, Chez Damier, Paul Cut, Flabaire, Rick Wade, Bruno Pronsato et beaucoup d’autres, qui ont ensemble écrit l’histoire de ce label à travers les disques. On a demandé à Siler, à la tête du label, de livrer un Ten Essentials avant leur passage à l’IBOAT ce jeudi 18 octobre, avec Paul Cut et Superlate. L’idée est simple, nous invitons un collectif, un artiste, un énergumène en somme, à poser son Ten Essentials avec une carte blanche totale sur les choix des morceaux. L’enjeu ? Représenter au mieux l’esthétique ou les influences du collectif.

Daso  – All my People

J’ai une affection toute particulière pour ce disque, c’est un des premiers vinyle de Popcorn Records et Daso était le premier artiste étranger à nous faire confiance. Il nous a quitté en avril dernier des suites d’une longue maladie. Ce disque et les autres qu’il a fait sur le label étaient à son image, profond et passionné. Le track n’a pas pris une ride et il était impossible qu’il ne figure pas dans cette liste.

Chez Damier, Thomas Zander, Siler & Dima – Speechless

Déjà avoir un disque avec la légende de Chicago Chez Damier, qui est un peu notre parrain, c’était quelque chose, mais en plus ce titre que j’aime encore beaucoup représente une période assez géniale de ma vie . J’y pense assez souvent, comme en regardant une vieille photo qui n’a pas jauni.

Tvfrom86 – Funky People

J’aime beaucoup ce titre de mon vieux pote Tvfrom86, je le joue encore très souvent. Il a un goût, une odeur de vacances, c’est le track parfait pour se mettre un dancefloor d’open air dans la poche.

Bruno Pronsato & The Odd Ballads – A my my Life

Ce titre est sorti y a quelques années sur Popcorn Limited, Bruno pour moi c’est un génie. Ce track, avec à la basse son pote Yonathan Lévy, est un des plus beaux qu’on ait sorti je crois.  Seuil en avait aussi fait un brillant remix que je vous invite aussi à écouter.

Rick Wade – Meditation( Matsa Remix)

C’est le seul, et pour l’instant unique, titre hip hop qu’on a fait sur le label. Quand on a décidé d’en faire faire un remix, Matsa était une sorte d’évidence, c’est presque un original, il a cette musique dans le sang et ça s’entend.

Paul Cut – Else

On a toujours aimé faire des premiers disques sur Popcorn Records, avant il y avait eu Lowris ou Eliott Litrowski. Paul c’était son premier vinyle et on était très heureux de pousser ce garçon qui le méritait vraiment, sur ce Basement Jam – EP j’aurais pu choisir n’importe quel titre, mais ça sera « Else » parce que c’est un track qui lui ressemble, qui nous ressemble et puis pour la petite histoire quelques jours après sa sortie Moodymann le jouait et on était pas peu fier.

Aubrey – Ainhoa

Ce titre est sur le deuxième disque que nous a fait Aubrey, qui est l’un des producteurs anglais les plus talentueux de sa génération. C‘est une vraie légende lui aussi, ce titre était passé un peu inaperçu lors de sortie comparé à d’autres et je n’ai jamais compris pourquoi. Pour moi c’est du grand Aubrey où l’on retrouve son sens unique de la mélodie.

Flabaire – Laura Palmer

Flabaire c’est incontestablement l’un de nos grands talents français, il sait tout faire, c’est un mec super et son label D.KO Records est lui aussi devenu une référence. Ce track est également le titre de l’EP, c’est vraiment un truc qui bouge un club à chaque fois qu’il est joué, une référence du catalogue, vraiment !

Point G – Love Yourself

J’ai jamais réussi à savoir si ce titre ressemblait plus à du Point G ou à du DJ Gregory mais qu’importe je suis fan des deux alias. J’étais super content qu’il me donne ce titre pour le premier Various Artists jamais produit par Popcorn Records. Pour moi c’est LE titre parfait pour ouvrir un set !

Siler & Flabaire – Venus Institut La Taille

Alors c’est un peu plus actuel parce que le titre sort cette semaine pour le Popcorn Diary Vol 2, j’adore faire de la musique avec Ralph, tout parait hyper facile. Il y a un peu tout ce que j’aime dans ce track et puis ça prolonge l’été.