V.A. – PVC11 EP on PalicaVonZVreca

PalicaVonZVreca PVC11 Cover Artwork

Face B de l’EP PVC11 sur PalicaVonZVreca

C’est sur le label PalicaVonZVreca – également organisateur d’événements, basé à Bratislava que la magie opère. PVC voit à sa tête les deux acteurs de la techno Anti et Loktibrada (ce dernier est également derrière la maison de disque Olga+Jozef). Ils invitent pour cette sortie des instances du mouvement : Scalameriya, UVB, Rumenige et Lag qui proposent chacun un track, techno bien sûr. La sortie est prévue le 6 octobre en vinyle, et le 3 novembre en digital.

Scalameriya – Nisimoja

Le premier à ouvrir le bal, c’est le serbe Nikola Grebovic aka Scalameriya, avec une balle techno aux influences EBM qui sera sans surprise un track briseur de dancefloor. Efficace, rond et incisif, le morceau démarre d’emblée et ne perd pas une seconde. Sur une ligne acidulée et une basse soutenue, un kick prend progressivement de la place, et une course contre la montre semble alors démarrer. Le temps s’arrête avant de fuir devant nous, et nous de courir après lui. Nous nous laissons bercer par le rythme effréné du morceau « Nisimoja » avant un break, terriblement efficace, laissant place à une bataille frénétique.

UVB – Pressure Me

Le DJ et producteur français UVB ne vient pas freiner le rythme de l’EP, bien au contraire. Une techno sombre, intense et poétique nous laisse sans voix. Le nom du morceau d’ailleurs est un signe ostentatoire : « Pressure Me » . Moins expansif que son prédécesseur, plus introspectif, c’est un voyage en terre industrielle. Subtil, en puissance et en finesse à la fois, « Pressure Me » finit par briser la glace et nous emporte alors dans un torrent continu et nourri de kicks. Un martèlement efficace puisqu’une sensation d’oppression se fait alors rapidement sentir.

Rumenige – DWI

Figure de proue de la techno slovène, Rumenige propose un track progressif et élégant, presqu’aérien. Avec une perspective inconnue, on s’élance dans un morceau relativement calme, et en même temps particulièrement palpitant car loin des clichés du genre. Encore une fois, l’artiste fait mouche avec une profondeur massive. Un synthétiseur métallique entame une ronde dans l’esprit de l’auditeur créant une trame sur laquelle s’ajoute des textures précises et incisives. Une ambiance se crée rapidement et ce track fera sans aucun doute un véritable carnage en club.

Lag – Pridji Vatri

Le serbe Lag tente depuis toujours de promouvoir la scène underground techno dont il est aujourd’hui au-devant. DJ et producteur hors-pair, il envoie sur cet EP non pas une balle mais une véritable bombe. Immersif, sans répit, le track nous traverse de part en part tandis que nous l’écoutons de A à Z. Avec une rage certaine, une intensité violente, le morceau défile avec des synthétiseurs comme des lames de rasoir. On se sent attaqué, malmené, et la tête oscille de haut en bas. C’est clairement un track exceptionnel, et c’est également rien d’étonnant de la part de Lag.