Dans le cadre de la résidence Nouveaux Mondes à l’IBOAT, dont Jean Talu est le curateur, l’idée est de laisser carte blanche aux artistes invités de proposer un voyage au fil de plusieurs musiques choisies. On peut y trouver en fonction un tour du monde des plaisirs musicaux de l’artiste, des souvenirs de dig au fil des disquaires visités lors de dates ou de voyages, sans forcément se cantonner d’ailleurs à la musique électronique.

Pour cette première, c’est lui-même qui s’y colle. Membre d’À l’eau et diggeur émérite, Jean Talu brille par ses jantes 18″ et ses sélections précises et coriaces. Habile, fin mélangeur, ses sets sont des odes au voyage et à l’épanouissement.

Voyage Sonore – Jean Talu

Départ : Tahiti, Polynésie française

Bobby Holcomb — O’oe to’oe rima

Décédé le 15 février 1991, Bobby Holcomb est un artiste de génie, tant sur le plan musical que pictural. C’est un des premier artistes Polynésien à mélanger le Reggae aux mélodies tahitiennes, c’est un artiste qui a bercé mon enfance à Tahiti en Polynésie Française, impossible de commencer un tour du monde sans parler de lui !

Bimbo – Tamure

Icône de la musique tahitienne des années 50/60, instigateur du groupe « Trio Jazz Polynésien », un autre artiste qui a bercé mon enfance!

Première escale : Brésil

Jorge Ben E Toquinho — Carolina Bela

Jorge Ben, artiste brésilien qu’on ne présente plus, naviguant entre Rock psychédélique, Funk, Bossa nova, Latin jazz, Samba, etc. Il y a quelques années ma mère ma donné sa collection de disque, et c’est le premier track que j’ai joué dans un set !

Os Mulheres Negras – Mãoscolorida

On retrouve ce track magnifique dans la compilation « Outro Tempo » sélectionnée par John Gomez, autour de la musique Brésilienne électronique et contemporaine sortie en 2017 sur Music From Memory le label de Jamie Tiller.

Deuxième escale : Afrique du Sud

Hugh Masekela – Don’t Go Lose It Baby

Artiste sud africain emblématique, protégé de Dizzy Gillespie et Miles Davis, un track que je ne me laisserais jamais de jouer ou d’écouter !

Ntombi Ndaba – Heartattack

Icône nationale de son pays, elle fait partie de ces stars féminines, ambassadrice des années 80. L’année dernière Dj Okapi sortait une compilation sur son label Afrosynth Records et distribuée par Rush Hour, reprenant les plus beaux titres de Ntombi. On me souffle dans l’oreillette qu’elle remontra sur scène cet été après 30 ans d’absence, et qu’elle jouera pour la première fois en dehors d’Afrique du Sud.

Troisième escale : Naples

Tonica & Dominante – Cicogna

Énorme track de disco italienne qu’on retrouve sur le Vol.1 de la compilation Napoli Segreta Vol.1, sélectionnée par Nu Guinea.

The Mystic Jungle Tribe – Sguardi

Projet incontournable de la scène actuelle Napolitaine, signé sur Early Sounds Recordings, label co-fondé par Massimo Di Lena (1/2 de Nu Guinea).

Arrivée : Bordeaux

Neida –Mamameyo

Derrière ce track mélangeant rythmiques tribales et synths Acid, on retrouve Quentin Daney aka Neida, chef de file du crew Super Daronne.

Freema – Let’s Sing Rework

On reste avec les potes, et ce track signé par Freema, Dj/Prooducteur Bordelais et instigateur du crew L’Orangeade